juillet 2017

En période de fortes pluies... Attention au moustique tigre !  Chacun peut contribuer à la lutte contre le moustique tigre. Voici les conseils du Dr Francine De Salvador, infectiologue au Pôle Santé Saint Jean :  1. Eviter la prolifération des moustiques Eliminer les eaux stagnantes  Eliminer les déchets verts, les encombrants pouvant fournir des creux humides Changer l’eau des vases une fois par semaine Supprimer les soucoupes sous les pots de fleurs ou remplacer l’eau stagnante par du sable humide dans les bacs de réception de l’eau. Vérifier le bon écoulement des gouttières, des regards, des caniveaux et drainages Couvrir les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu (bidons, citernes, bassins) Couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou traiter à l’eau de javel ou au galet de chlore Débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies Elaguer les arbres Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux Réduire les sources d’humidité 2. Eviter d’être piqué Porter des vêtements amples et couvrants, protéger les parties du corps exposées par des répulsifs à appliquer 3 fois par jour, (DEET, IR 3535) Utiliser des moustiquaires Attention, les crèmes de protection solaire doivent être appliquées au moins 20 minutes avant le répulsif.
Stop !  Ne vous jetez plus sur les traditionnels biscuits, barres chocolatées, gâteaux individuels ou autres produits sucrés industriels qui vous apporteront uniquement des calories « vides » avec du sucre et des mauvaises matières grasses responsables de la montée de l’obésité, du diabète de type 2 et des maladies cardio-vasculaires… ! Faites les bons choix ! Misez plutôt sur les bons gras en préférant les graines oléagineuses c’est-à-dire les noix du Brésil, noix de pécan, noix de cajou, noix de macadamia,  noisettes, amandes, pistaches, pignons de pin et sésame. Tellement bénéfique pour votre santé !  Ces fruits à coque ont certes une haute valeur énergétique (en moyenne 650 kcal pour 100g) mais apportent une densité nutritionnelle très intéressante : protéines d’origine végétale (idéales pour les végétariens), lipides de bonne qualité (oméga 3 notamment pour les noix), des fibres, des minéraux (magnésium, potassium, phosphore, calcium, fer, zinc et cuivre essentiellement) et des vitamines (vitamines du groupe B et vitamine E). Ils favorisent la santé cardio-vasculaire en augmentant le bon cholestérol et participent à la prévention des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson). Ce sont les alliés de notre cerveau (mémoire, concentration, vigilance…) En quelle quantité ?  Concrètement, il suffit de consommer une poignée d’environ 20 à 30g par jour de mélange pour bénéficier de leurs bienfaits. Choisissez les versions crues et évitez les versions salées (teneur en sel trop importante) et les versions grillées (la chaleur a tendance à détruire une partie des nutriments). Alors n’hésitez pas à croquer ces petites graines bénéfiques pour votre santé et préférez-les aux produits industriels gras et sucrés qui favorisent à l’inverse les pathologies dites de civilisation.