Blog Santé

Comment le virus se transmet-il ? La transmission du chikungunya se fait d’homme à homme par l’intermédiaire de moustiques du genre Aedes, appelés MOUSTIQUES TIGRES, également vecteurs potentiels de la dengue. Lors de la piqûre pour son repas sanguin, le moustique prélève le virus sur une personne infectée au cours de la phase virémique durant 5-7 jours après le début des signes cliniques. Le virus se multiplie alors dans le moustique pendant quelques jours, puis ce même moustique peut transmettre le virus à une autre personne, à l’occasion d’une nouvelle piqûre. Chez l’homme, la transmission mère-enfant est possible lors de l’accouchement, mais pas lors de l’allaitement.   Quels sont les symptômes ? Un cas de chikungunya (importé ou autochtone) est défini par l’association d’une fièvre supérieure à 38,5 °C d’apparition brutale et de douleurs articulaires invalidantes, ces signes nécessitent une confirmation biologique;  La confirmation biologique est faite par une prise de sang pour rechercher le virus circulant dans la phase aiguë de la maladie (5 à 10 jours) ou pour mettre en évidence les anticorps à un stade plus tardif. Chez le sujet infecté, les signes généraux (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires) s’estompent spontanément en deux à quatre semaines, mais l’inflammation des différentes articulations peut durer plus longtemps. L’immunité́ acquise paraît durable. Le taux de mortalité́ du Chikungunya est  très faible.   Que faire en cas de contamination ? Devant l’apparition des symptômes ci-dessus, il est conseillé de consulter son médecin traintant. Tout cas suspect sera signalé à l’Agence Régionale de Santé par le médecin référent,  qui indiquera la conduite à tenir, les examens à pratiquer et déclenchera les mesures de protection pour tenter d’éviter la dissémination du virus. Le patient porteur du virus et son entourage devront appliquer des mesures de protection contre les piqûres de moustique afin d’ éviter la dissémination au domicile et dans l’environnement.   Comment s’en protéger ? Les précautions contre les piqûres de moustiques ne sont pas à prendre à la légère, ayez la bonne attitude protectrice : Portez des vêtements couvrants et amples imprégnés d’insecticide pour tissus, ces produits évitent que les moustiques piquent à travers les vêtements, une seule imprégnation suffit pour deux mois et persiste après plusieurs lavages, la plupart sont utilisables chez la femme enceinte. Appliquez un répulsif sur la peau découverte. Utilisez des diffuseurs électriques à l’intérieur et des fumigènes à l’extérieur. En voyage, dormez sous une moustiquaire imprégnée, ou mettez la climatisation (les moustiques n’aiment pas l’air frais).   Dr Francine De Salvador,  Infectiologue au Pôle Santé Saint Jean 
En période de fortes pluies... Attention au moustique tigre !  Chacun peut contribuer à la lutte contre le moustique tigre. Voici les conseils du Dr Francine De Salvador, infectiologue au Pôle Santé Saint Jean :  1. Eviter la prolifération des moustiques Eliminer les eaux stagnantes  Eliminer les déchets verts, les encombrants pouvant fournir des creux humides Changer l’eau des vases une fois par semaine Supprimer les soucoupes sous les pots de fleurs ou remplacer l’eau stagnante par du sable humide dans les bacs de réception de l’eau. Vérifier le bon écoulement des gouttières, des regards, des caniveaux et drainages Couvrir les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu (bidons, citernes, bassins) Couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou traiter à l’eau de javel ou au galet de chlore Débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies Elaguer les arbres Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux Réduire les sources d’humidité 2. Eviter d’être piqué Porter des vêtements amples et couvrants, protéger les parties du corps exposées par des répulsifs à appliquer 3 fois par jour, (DEET, IR 3535) Utiliser des moustiquaires Attention, les crèmes de protection solaire doivent être appliquées au moins 20 minutes avant le répulsif.
Le Virus Zika est de la même famille que la Dengue et le Chikungunya mais en réalité sans gravité dans la grande majorité des cas. Il est aujourd'hui un problème de santé publique majeure au niveau mondiale en raison du risque d’embryo-foetopathie c’est-à-dire d’atteinte du système nerveux de l’enfant à naître. Il est donc un risque majeur pour les femmes enceintes. Voici nos recommandations : - Si vous êtes enceinte, ne voyagez pas dans les pays touchés par l’épidémie. - Si le voyage ne peut pas être repoussé : adoptez une protection anti-moustique renforcée, protégez-vous lors de vos rapports sexuels (risque de transmission sexuelle non complétement élucidé) et consultez à votre retour de voyage (médecin traitant, et gynécologue) pour évaluer les risques. - Si vous êtes en âge de procréer et que vous souhaitez voyager en zone d’épidémie, prévoyez une contraception efficace. Pour les autres : une protection contre les piqûres de moustiques tigres dans les 15 jours qui suivent le retour d’une zone d’épidémie de virus Zika. N'hésitez pas à consulter au moindre doute ! Dans notre région le moustique tigre (Aedes albopictus) est bien implanté, il est le vecteur potentiel du virus Zika comme celui de la Dengue et du Chikungunya. Pour cette raison la surveillance des voyageurs au retour d’une zone d’épidémie est nécessaire. Ceux-ci devront se protéger des piqûres de moustiques dans les 12 jours qui suivent leur retour pour éviter l’implantation du virus dans notre région.    LE CENTRE DE VACCINATION       VOS QUESTIONS        PRENDRE RENDEZ-VOUS     
Les moustiques  Les piqures de moustiques sont très désagréables mais elles peuvent aussi s’avérer dangereuses, car le moustique peut être porteur de nombreuses maladies. Il est donc INDISPENSABLE de se protéger efficacement contre les piqûres en cas de voyage sous les tropiques. A noter : la protection doit avoir lieu le jour comme la nuit.   Les moustiques transmetteurs de la DENGUE ou du CHIKUNGUNYA piquent durant la journée. Les principales régions actuellement touchés par la DENGUE sont : Les Caraïbes, l’Amérique du Sud et Centrale, l’Afrique intertropicale et l’Asie du Sud-est. Les principaux pays actuellement touchés par le CHIKUNGUNYA sont : Les iles et les pays de l’Océan Indien : L’Inde, l’Afrique de l’Est, la Réunion (rare), l’Asie du Sud-est et les Philippines Les moustiques transmetteurs du PALUDISME piquent le soir ou la nuit. Les principaux pays touchés par le PALUDISME : Les Comores, certaines régions d’Afrique, d’Asie du Sud-est, d’Inde, du Sri Lanka, d’Indonésie, du Brésil, Haïti, Jamaïque, Amérique centrale, Madagascar et Ile Maurice.  Autres insectes piqueurs Les tiques qui peuvent transmettre la maladie de Lyme et des fièvres récurrentes; La mouche Tsé-tsé qui transmet la maladie du sommeil (Afrique) Les punaises qui transmettent la maladie de Chagas. (Amérique latine) Les puces, poux ou morpions qui transmettent rickettsie, bartonnelle ou encore la peste Comment bien se protéger ? Utiliser des répulsifs cutanés : Appliquez sur une peau propre, saine et découverte. Attention à ne pas pulvériser directement sur le visage, (le produit pouvant irriter les yeux) mais d’abord sur vos mains pour ensuite l’appliquer sur votre visage, en respectant le contour des yeux.  Attention, ne pas appliquer : - Sur la peau abîmée, les yeux, la bouche (laver à l’eau en cas de contact accidentel) - Sur les enfants âgés de moins de 6 mois. - Plus d’une fois par jour avant l’âge de la marche - Plus de 2 fois par jour de l’âge de la marche à 12 ans - Plus de 3 fois par jour après 12 ans    Utilisez des moustiquaires imprégnées de perméthrine (qui est un insecticide chimique) aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur ; Elles s’achètent dans un magasin d’équipements de voyage ou de sports de plein air, en pharmacie ou sont à commander sur internet. Portez des vêtements amples, couvrants et imprégnés. Mettre des vêtements avec des manches longues et un pantalon. Les moustiques pouvant piquer à travers le tissu, nous vous conseillons d’imprégner vos vêtements de perméthrine qui est un insecticide chimique (exemple : Repel insect vêtement ou trempage, Insect-écran tissu) L’air climatisé et l’utilisation d’un diffuseur électrique ou fumigène d’insecticide réduisent le nombre de moustiques dans la pièce mais ne dispensent pas de la moustiquaire imprégnée. Il est déconseillé de placer un nourrisson à proximité d’un diffuseur d’insecticide. Nous vous déconseillons d’utiliser les bracelets anti-insectes, les huiles essentielles, les appareils sonores, la vitamine B1 ou encore l’homéopathie qui sont peu efficaces. Ne laissez pas sécher votre linge en plein air (concerne certains pays d’Afrique).    LE CENTRE DE VACCINATION       VOS QUESTIONS        PRENDRE RENDEZ-VOUS       
La trousse à pharmacie est indispensable pour voyager en bonne santé l'esprit léger ! Voici ci-dessous les différents éléments à ne pas oublier :  Compresses stériles, coton. Pansements multi tailles, bas de contention (à porter en avion). Désinfectants spray : (chlorhexidine ou hexomédine ou Biseptine) Pensez à nettoyer votre plaie avec de l'eau minérale et un peu de savon avant d’appliquer le désinfectant. Crèmes et pommades : Biafine (en cas de brûlures ou de coups de soleils, renouveler 2-4 fois par jour) Crème solaire anti-UVA et UVB. Diprosone crème (1 application 2 fois par jour en cas de piqûres d’insectes.) Sur prescription médicale Crème à base d'Arnica en cas de bosse ou de bleu. Répulsif contre les moustiques et pommade contre les démangeaisons en cas de piqûre.  Collyre pour les conjonctivites : Vitabact unidoses (sur prescription médicale) : 1 goutte 2 à 6 fois par jour en cas d’irritation de l’œil Médicaments contre la douleur et la fièvre : Paracétamol ou ibuprofène contre les douleurs et la fièvre. Spasfon en cas de douleurs abdominales. (2 comprimés à prendre au moment de la crise à renouveler 1 à 2 fois par jour si douleurs)  Médicaments contre la diarrhée : Type Racécadotril, 175 mg ou Lopéramide (1 comprimé d’emblée, puis un comprimé matin et soir pendant 7 jours maximum.) ou Diosmectite : 1 sachet 3 fois par jour, en cas de diarrhée pendant 5 à 7 jours.  Médicaments contre les allergies : prenez votre traitement habituel avec vous. Ciseaux et une pince à épiler, en cas d’écharde. Une Solution Hydro Alcoolique (désinfectant à base d’alcool) pour vous laver les mains N'oubliez pas votre contraception.   Focus enfant Le carnet de santé, les ordonnances des traitements en cours, un thermomètre et une boite de lait de régime adapté à l’âge de l’enfant en cas de diarrhée.   Focus Femme enceinte Votre dossier médical. N’oubliez surtout pas la crème solaire INDICE 50 (pour éviter un masque de grossesse), de l’huile d’amande douce (contre les vergetures). Une consultation s’impose chez votre médecin afin qu’il vous informe de la liste des médicaments que vous ne pourrez pas prendre.    LE CENTRE DE VACCINATION       VOS QUESTIONS        PRENDRE RENDEZ-VOUS     

Pages